enchantment mers mortelles

Biennale d'Art Contemporain Dak'Art 2016 (OFF)

27 Mai

– 28 juin 2016

Le thème de la Biennale officielle 2016 était “ Réenchantement (réappropriation de notre âme originelle) et la Cité dans la lumière bleue (utopie de la colonisation) ”

A travers un chemin sinueux de rencontres inattendues, de coïncidences et de hasard, j’ai rencontré des artistes, me conduisant à 3 œuvres relatives à la mer avec pour chacune une fin mortelle…

C’était d’abord le 100e anniversaire du Raft of Medusa et un grand projet élaboré par Adad Hanna était en cours de démarrage à Saint-Louis et je l’ai été présenté par mes chers amis, collectionneurs basés dans cette ville… Au même moment un autre l’artiste, Alexis Peskine, m’est venu sur le même thème, avec une approche très différente. J’avais présenté son travail un an auparavant… et quand je suis tombé sur l’œuvre vidéo d’Emmanuel Tussore intitulée «l’évidence», je suis arrivé sur le thème MERS MORTELLES pour la présentation de la galerie pour la biennale.

A cette époque, j’avais développé le travail d’Aliou Diack, qui est très inspiré par les animaux, parfois les poissons, parfois les oiseaux ou un mélange des deux, proche de la relation entre les oiseaux et l’air, les poissons et l’eau… Son travail représenté la transition entre, et m’amènent directement au grand travail d’installation d’Oumar Ball: L’ENVOL. Cette installation pendant sa construction a failli prendre vie, comme une sorte de magie qui entrait dans les lieux, des oiseaux qui volaient hors de l’espace… à travers un toit ouvert…

ENLIGHTENMENT a ainsi été le moteur de l’exposition, et les photos de Siaka Traoré ont été placées à l’entrée annonçant l’inattendu…

J’avais déjà admiré l’œuvre d’Oumar Ba à Saint-Louis, et il a accédé à ma demande de présentation et a apporté au tout dernier moment sa pièce exposée, si différente de l’ensemble de son œuvre, faisant preuve d’une incroyable cruauté. Poissons noirs dans la même direction.

L’exposition était si dense et extraordinaire que j’ai dû apporter un peu de calme

Le travail plus réaliste de Camara Gueye est venu contrebalancer le tout.

Le commissariat de cette exposition OFF Biennale était en lien direct avec quelques mots de SIMON NJAMI, le directeur artistique de la Biennale:

«Les artistes qui se préoccupent uniquement de l’art font partie des rares initiés qui détiennent le pouvoir magique sur l’enchantement; ils ont été initiés et maîtrisent les formules magiques et les incantations, qu’ils reproduisent en couleurs et en formes…»

Le montage de cette exposition a été l’un des moments les plus marquants de ma vie, sans calcul ni rationalisation. C’était juste exprimer la magie de l’Art.

Aissa Dione,

Commissaire indépendant et directeur, Galerie Atiss Dakar

Aliou Diack and Oumar Ball, Installtion View, Dak'Art OFF 2016, Gallery Atiss Dakar

Participating artists:

Oumar Ba  *  Oumar Ball  *  Aliou Diack  *  Amadou Camara Gueye  *  Adad Hannah  *  Alexis Peskine * Patrick Joel Tatcheda  *  Siaka Traore  * Emmanuel Tussore

Présentation
Documentation vidéo de 'Le Livre' par Patrick Joel Tatcheda Yonkeu

Join our mailing list

Signup for updates on exhibition, artists, events and other gallery news

We will process the personal data you have supplied in accordance with our privacy policy (available on request). You can unsubscribe or change your preferences at any time by clicking the link in any emails.